Musée Bonnat-Helleu, musée des beaux-arts de Bayonne
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
 

Musée Bonnat-Helleu
musée des beaux-arts de Bayonne
5 rue Jacques Laffitte
64100 Bayonne
05 59 46 63 60

Retrouvez-nous sur :

 
 
 
PARTAGER  

Delacroix monumental

Étude pour "L'Éducation d'Achille par le centaure Chiron" ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Étude pour "L'Éducation d'Achille par le centaure Chiron"
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero

 

          Delacroix a un double visage : à la fois artiste contesté et peintre officiel. Âgé de 35 ans, il reçoit sa première grande commande de l’État, la décoration de l’un des salons de l’Assemblée nationale. Il y décore le Salon du Roi (1833-1838), puis la bibliothèque (1840-1846) ainsi que celle du Sénat dans les mêmes années (1840-1851). Au musée du Louvre, il reçoit la commande du plafond de la galerie d’Apollon (1850-1851). Il conçoit aussi, pour l’Hôtel de Ville de Paris, le décor du Salon de la Paix, entre 1851 et 1854, disparu dans l’incendie de l’édifice en 1871. À l’exception de ce dernier ensemble, tous les décors civils de Delacroix sont en place et peuvent être admirés.

 

Delacroix a également reçu de nombreuses commandes de peintures religieuses : à l’église Saint-Paul-Saint-Louis, “Le Christ au Jardin des Oliviers” lui est proposé en 1824. Dans l’église Saint-Denis-du-Saint-Sacrement, la chapelle de la Vierge est ornée d’une émouvante “Pietà”, (1840-1844). L’un des derniers grands chefs-d’œuvre du peintre est conservé au sein de la chapelle des Saints-Anges à l’église Saint-Sulpice, dont Delacroix a conçu l’ensemble du décor, entre 1849 et 1861.