Musée Bonnat-Helleu, musée des beaux-arts de Bayonne
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
 

Musée Bonnat-Helleu
musée des beaux-arts de Bayonne
5 rue Jacques Laffitte
64100 Bayonne
05 59 46 63 60

Retrouvez-nous sur :

 
 
 
 
PARTAGER  

Manifestampe : honneur à la gravure !

Dernière mise à jour : 23/05/2023
Vue de Bayonne, rue des tonneliers ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché B. Couilleaux
Vue de Bayonne, rue des tonneliers
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché B. Couilleaux

La Fête de l'estampe à Bayonne

À l'occasion de la fête de l'estampe le 26 mai, et de la résidence d'artiste du Labo-Estampe au sein du DIDAM, le musée Bonnat-Helleu vous propose de découvrir une nouvelle acquisition pour ses collections : cette Vue de Bayonne, rue des tonneliers par John Wesley Cotton (1868-1931).

La carrière de Cotton tient autant à son talent que ses déplacements, comme artiste canadien voyageant en Europe puis établi aux États-Unis. Il naît en effet le 29 octobre 1868 à Simcoe County, dans l’Ontario, et étudie d’abord à l’Art Students League of Toronto en 1886 puis à l’Art Institute of Chicago. En 1911, il se rend à Londres pour étudier pendant deux ans auprès du peintre et graveur britannique Eli Marsden Wilson ; entretemps, sa première exposition personnelle se déroule à Toronto en 1912 et Cotton devient membre de l’Ontario Society of Artists. L’artiste reste encore plusieurs années en Europe, voyageant notamment en Grande-Bretagne, en Belgique et France où il réalise des paysages. Cette production est d’ailleurs présentée en 1915 à la Chicago Society of Etchers, dont il devient membre, et une sélection de 21 de ses estampes est montrée la même année à la San Francisco’s Panama-Pacific International Exposition, valant à l’artiste une mention honorable.

Mobilisé dans le corps expéditionnaire allié durant la Première Guerre mondiale, Cotton s’établit après le conflit à Glendale en Californie. Il mène une carrière locale tout à fait notable, notamment dans le domaine des arts graphiques. Fondateur de la California Water Color Society en 1921, il participe à neuf de ses expositions annuelles, dont la première a lieu la même année. Il est également membre des California Printmakers’ Society, California Art Club et Glendale Art Association, ainsi que président de Painters & Sculptors of Los Angeles entre 1923 et 1926. Ses participations aux expositions se poursuivent, notamment au Los Angeles County Museum of Art en 1923. Retournant ponctuellement au Canada, Cotton décède le 24 novembre 1931 à Toronto.

Le séjour européen de Cotton le mène au Pays basque, et notamment à Bayonne. Cette estampe représente un axe de circulation du quartier du Petit Bayonne, la rue des tonneliers, avec son passage couvert de part et d’autre de la chaussée. Axant la vue sur l’un de ses passages sous voûte, le dessin présente les activités commerciales de la rue avec des marchandises, une charrette et des tonneaux, ainsi que la vie sociale des Bayonnais conversant ou attablés. Cette vision pittoresque s’inscrit dans la grande tradition des voyages d’artistes depuis le XVIIIe siècle, avec un regard à la fois précis et curieux d’un artiste canadien sur une ville du Sud-Ouest de la France. Le trait vif et précis de Cotton restitue l’ambiance de Bayonne au début du XXe siècle, dont l’artiste a donné un autre aperçu dans une feuille figurant la fontaine Saint-Léon et les remparts de la cité, datant sans doute de la même période.

 

Toute la journée du 26 mai et au-delà, de nombreux lieux mettent l'estampe à l'honneur dans le cadre des manifestations coordonnées par le Labo-Estampe, actuellement en résidence au DIDAM à Bayonne. 

Go further: