Musée Bonnat-Helleu, musée des beaux-arts de Bayonne
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
 

Musée Bonnat-Helleu
musée des beaux-arts de Bayonne
5 rue Jacques Laffitte
64100 Bayonne
05 59 46 63 60

Retrouvez-nous sur :

 
 
 
PARTAGER  

L'Italie antique et pittoresque

Couple de paysans italiens dansant ; © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
Couple de paysans italiens dansant
Additional information
© Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché A. Vaquero
© histgeo.ac-aix-marseille.fr
 
Additional information
© histgeo.ac-aix-marseille.fr

 

            Si l'Italie, morcelée en états à la suite du Congrès de Vienne, en 1815, n'est unifiée qu'autour de 1870, cela n'empêche nullement les artistes de parcourir l'ensemble du pays, accompagnant ainsi l'essor du tourisme dans la péninsule. Depuis Rome, ils rayonnent vers les villes de Florence, Venise ou Naples, attirés par les œuvres de la Renaissance, la lumière particulière de la lagune vénète ou encore les atours pittoresques des populations du sud de l'Italie. Les fouilles menées à Herculanum et Pompéi au XIXe siècle contribuent également à entretenir l'intérêt pour une Antiquité que l'éruption de 79 a figé dans son quotidien.


            Le règlement de l'Académie limite drastiquement les déplacements. Cependant, les candidats malheureux au grand prix de Rome ayant les moyens de voyager ne se privent pas de parcourir le pays. Tels Léon Bonnat et Gustave Moreau (1826-1895), ils entraînent avec eux leurs amis pensionnaires de la Villa Médicis, le sculpteur Henri Chapu (1833-1891) et le peintre Jules Élie Delaunay, à la fin des années 1850. Cet état de fait conduit l’administration des beaux-arts à autoriser enfin, en 1863, les excursions les deux dernières années du séjour.